Car Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Jean 3:16.

ocopyright
 


 


Bonjour, 
             Ce témoignage a pour but de rendre gloire à Dieu seul 


Je suis né dans une famille musulmane pratiquante, dès mon enfance, j'ai toujours cherché à connaître Dieu et j’ai pratiqué la religion de mes pères et mes encetres  : l'Islam" que j’ai suffisamment  étudié aussi,tout d’abord à la compagne chez mon grand père qui enseignait le Coran aux enfants à une mosquée d’une manière traditionnelle j’ai appris par cœur les cinq derniers Hizbs ( Chapitres) du Coran ainsi que des prières rituelles du Sufisme   (1985/1986 à Sidi Al Mokhtar 100 Km au sud de Marrakech vers Essaouira ) puis après avoir se déménager à Marrakech et à l’age de douze ans je fréquentait Dar Al Coran siège de l’association de la prédication de Coran et la Sunna (Salafiyya Wahhabiyya)là ou on enseigne le Coran à l’orientale (souvent selon la version de l’Imam Hafs –les marocains lisent selon l’Imam Warch ) Kitab Al Taohid de Mohammed Abdelwahhab qui récite les Hadiths relatifs à la foi et les croyances musulmans et les livres Al-Ossoul At-talatah et Kach’f Ach-choubouhat qui sont tous de M. ABdelwahhab durant quatre ans je fréquentait Dar Al Coran en parallèle avec mes études régulières à l’école surtout les vendredi apres salat Al Maghreb ( cinquième prière) quand cheikh Mohamed Al Maghraoui donnait ces cours expliquant des Hadiths    jusqu’en 1996 là ou j’ai découvert un homme qui a un projet de changement et de reforme c’était Abdessalam Yassine  qui m’ impressionne  par son discours politique et son respect de patrimoine suffi du Maroc puis de son courage de pouvoir s’adresser au roi Hassan 2 à l’époque. Par l’aide de mon oncle j’ai pu faire connaissance des certains membres de AL Jama’a   et après un certain temps de rencontre et voir mon activisme on m’avait présenté aux leaders  de Jama’a Al Adl Wa Al Ihsan  (mouvement de l’Islam politique de tendances suffies) 

À cette époque j’ai dévoré pleins de littératures islamiques, à partir de celles du Cheikh Abdessalam Yassine le guide d’Al-Jamaa ; jusqu’à tout ce que j’ai pu trouver  devant moi, que ça soit des nouveaux écrivains :Sayyed Qotb ; Khalid Mohammed Khalid Abou Ela’ala Al-Maodoudi ;Moustapha Mahmoud ;Al-Albani ;Ibn Baz ;Al-Maghraoui ;Ahmed Didate…etc.

ou des anciens :Abdelqadir Al-Jilani ;Achahrastani;Al-Ghazali ;Ibn Arabi ;Ibn Tayméa ;Ibn Alqayyem ;Al-Harith Al-Mahassibi ;Al-Tahhaoui……etc. dans les limites de ce qu’ était possible ; tout en suivant les articles des journaux :Assahwa;Arra’ya-Alfoutouwwa.. etc et les magazines :Al-Fourqan ;Al-Bayan ;Al-Minhaj_ celle-ci des Chia..etc.et d’écouter les cassettes des Machayekhs :Adnan Ar’aor ;Abou Ishaq Al-Howayni ;Ali Al-Qarni…etc.

Voir cette diversité d’origines et ressources de la culture islamique  j’ai commencé à poser des questions à propos de l’histoire de l’Islam(car il s’est passé des grandes troubles face auxquelles le chercheur objectif doit mettre en question la foi de ceux qu’ont apporté cette religion qu’ils soient les premiers Imams « Assalaf » ou bien les disciples de Mohamed  « Assahaba » )puis en suite sur l’Islam même(qui dit Islam dit le notion de Dieu comment est-il présenté ?comment réagit-il ?et de quelle manière ?....).Je ne peux pas expliquer là toutes mes remarques car je ne voudrais que faire un récit aussi bref que je pourrais.

A cette époque on parle trop du réveil islamique « Assahwa »et j’ai été très touché et impressionné par les films de ce que se passait avec les Mojahidines en Afghanistan, en Bousnie et en Chichunie.dans tout cela je ne cherchais que d’être un bon Musulman, suivant le désir de mes parents et mes proches qui m’ont toujours encouragé.

En 2000/2001 j’ai été à la faculté après avoir eu mon bac, là j’ai fait le couche mare de ma vie puisque je me suis retrouvé perdu dans ma confusion et ma situation ne fait que devenir de plus en plus grave socialement et émotionnellement et là j’ai cherché Dieu, mon Dieu à moi, qui peut me faire sortir du labyrinthe : mes rêves coulent, se cassent comme des vagues sur les roches d’une réalité amère. Les problèmes se précipitent de par tout, j’avais vraiment besoin de mon Dieu personnel et pour ma grande surprise il n’était pas là !!!!!

Mes questions restes suspendues sans réponses,mes prières n’étaient que des mots qui vont avec le vent je me suis fatigué et je n’était plus capable de continuer il va falloir prendre une décision qui n’était que IL N’Y A PLUS DE DIEU .

.......à suivre
 

فِي الْبَدْءِ كَانَ الْكَلِمَةُ، وَالْكَلِمَةُ كَانَ عِنْدَ اللهِ، وَكَانَ الْكَلِمَةُ اللهَ.
هذَا كَانَ فِي الْبَدْءِ عِنْدَ اللهِ. كُلُّ شَيْءٍ بِهِ كَانَ، وَبِغَيْرِهِ لَمْ يَكُنْ شَيْءٌ مِمَّا كَانَ. فِيهِ كَانَتِ الْحَيَاةُ، وَالْحَيَاةُ كَانَتْ نُورَ النَّاسِ، وَالنُّورُ يُضِيءُ فِي الظُّلْمَةِ، وَالظُّلْمَةُ لَمْ تُدْرِكْهُ.
2
3
4
5
 
Aujourd'hui sont déjà 170 visiteursqu'ont passé par là
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
derssous