Car Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Jean 3:16.

ocopyright
 

Pas de « si » avec lʼamour de Dieu

De loin lʼÉternel se montre à moi : je tʼaime dʼun amour éternel ; cʼest pourquoi je te conserve ma bienveillance.

Quand Dieu a prononcé cette phrase, la nation dʼIsraël adorait des idoles. Le Seigneur nʼa pas dit : « Je tʼaimerai si tu te mets en règle. » Il nʼa pas dit non plus : « Je tʼaimerai si tu arrêtes dʼadorer les idoles. » Non, Dieu dit :

Le père nʼa-t-il pas aimé le fils prodigue lorsquʼil était perdu ? Ne lʼa-t-il pas aimé lorsquʼil était dans un pays lointain de la même manière que lorsquʼil était à la maison ? Oui, il lʼa aimé car lʼamour de ce père nʼa pas changé bien que son fils vécût dans le péché. Son amour a attendu patiemment de lui donner la grâce lorsque celui-ci déciderait de rentrer à la maison. Malgré ce quʼil était devenu, le fils prodigue a reçu pardon et purification. Son père lui a donné une bague, une robe, de nouvelles chaussures et a organisé une fête de bienvenue. Même le veau gras a été tué pour cette célébration (Luc 15 : 11 à 24).

Pensez à tout ce qui se passe dans notre société et aux péchés terribles quʼelle engendre aujourdʼhui. Pensez aux désordres effroyables qui existent dans les familles et parmi les individus. Pourtant, la plus grande chose dont la race humaine ait besoin, cʼest de comprendre à quel point Dieu lʼaime. Sʼoccuper du péché nʼest pas le plus important. Le plus important est de regarder à lʼamour de Dieu pour soi et celui-ci sʼoccupera ensuite de nos péchés. Lʼamour de Dieu produira un réel changement.

(Jérémie 31 : 3)Je tʼaime dʼun amour éternel. Il y a tellement de « si » au milieu de nos relations ; il y a tellement de « si » qui empêchent une guérison mentale et émotionnelle, et quelquefois arrêtent la guérison physique. Dieu ne dit pas : « Je tʼaime si… ». Il dit : « Je tʼai aimé alors que tu étais encore perdu. »

Répandu dans le coeur

Or lʼespérance ne trompe pas, parce que lʼamour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

LʼEsprit répand lʼamour de Dieu dans le coeur, et lʼamour est le fruit de lʼEsprit. Quand je reçois lʼamour du Seigneur, en étant attentif au fait quʼIl mʼaime, la nature de Dieu commence à mʼenvahir. Son tempérament alors me saisit. Je ne peux pas le produire, mais je le reçois. Sa nature vient à ma rencontre et commence à communiquer et à opérer une communion avec moi. De plus, Sa nature ne pèche jamais.

(Romains 5 : 5)

Changement de direction

Pour vous, vous étiez morts par vos fautes et par vos péchés dans lesquels vous marchiez autrefois selon le cours de ce monde, selon le prince de la puissance de lʼair, cet esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre et nous nous conduisions autrefois selon nos convoitises charnelles, nous exécutions les volontés de notre chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère comme les autres. Mais Dieu est riche en miséricorde et, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos fautes, il nous a rendus à la vie avec le Christ – cʼest par grâce que vous êtes sauvés – il nous a ressuscités ensemble et fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Christ Jésus.

La façon dont vous marchez nʼa pas dʼimportance. Dans le passé, nous marchions tous selon le cours de ce monde, nous étions tous contrôlés par le prince de la puissance de lʼair, et nous étions tous des enfants de désobéissance. Mais Dieu, qui est riche en grâce et riche en miséricorde, a eu un immense amour

« Je nʼai rien fait de bon » dites-vous. Acceptez seulement lʼamour de Dieu malgré ce que vous avez fait. « Je ne me sens pas spirituel » diront dʼautres. Acceptez lʼamour même si vous ne ressentez rien. Recevez-le et il produira non seulement lʼamour, mais aussi la joie, la paix, la longanimité, la patience, la bonté divine, la gentillesse, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi.

Le joug aisé de lʼamour

(Éphésiens 2 : 1 à 6)dont il nous a aimés (Éphésiens 2 : 4). Grâce à cet amour, et parce quʼil était disponible pour nous, des changements sont intervenus. Le fait de savoir combien nous étions aimés nous a permis dʼêtre sauvés par grâce, par le moyen de la foi en Jésus-Christ. Il est venu dans nos vies, et lʼamour du Père, du Fils et de lʼEsprit est devenu intime et personnel. Depuis, des torrents dʼamour peuvent couler dans les cellules de notre corps chaque jour. Ce nʼest pas de lʼémotion humaine, cʼest lʼamour divin.

Venez à moi, vous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.

Connaissez-vous Son joug ? Cʼest lʼamour. Quand je prends Son joug sur moi, je choisis simplement de porter Son amour.

(Matthieu 11 : 28 à 30)Et cet amour consiste non pas en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce quʼil nous a aimés et quʼil a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés … Pour nous, nous aimons, parce que lui nous a aimés le premier (I Jean 4 : 10 et 19). Il nʼest pas étonnant que Son joug soit aisé, il nʼest pas étonnant que la connaissance de Sa personne produise le repos pour mon âme. Le Père se repose dans Son amour (Sophonie 3 : 17), je prends le joug, et je laisse Jésus mʼaimer tel que je suis. Il se produit alors un changement en moi à cause de la puissance de lʼamour, à cause de la dynamique de lʼamour, de la foi en lʼamour, de la grâce de lʼamour et de la présence de lʼamour. Le changement sʼopère et je suis guéri.

Sʼaimer soi-même avant tout

Il y a un ordre dans lʼamour de Dieu. Je ne peux aimer les autres si je ne mʼaime pas. Je ne peux même pas aimer Dieu. Il faut avant tout que je reçoive lʼamour de Dieu. Ensuite, je commence à mʼaimer. Puis je me mets à aimer Dieu. Et finalement, je suis libre de vous aimer et dʼaimer les autres – même mes ennemis.

Quand vous vous aimez, une nouvelle image propre, une nouvelle conscience de vous-mêmes se développe. Vous réalisez que vous êtes uniques et que vous êtes maintenant justes devant Dieu grâce à la sanctification opérée par le sang de Christ. Il nʼy a plus rien entre vous et Dieu. Il nʼy a plus rien entre vous et les autres. Vous êtes aimé et vous aimez dans la puissance du Saint-Esprit. Je ne parle pas dʼêtre sentimental ou charnel, je parle de ce que la Bible dit à propos de lʼamour de Dieu envers nous, nous qui sommes pécheurs.

Nʼest-ce pas surprenant dʼentendre David dire que les compassions de Dieu sont immenses (II Samuel 24 : 14) ? Nʼest-ce pas surprenant que Pierre ait appelé

Dieu crie : « Abraham, tu ne mʼas pas parlé pendant treize ans, mais je tʼaime. » Dieu dit encore : « Jacob, tu es parti et tu as péché pendant vingt ans. Je tʼaime toujours et je vais avoir recours à toi. » Dieu encourage ailleurs : « Gédéon, tu te caches et tu ne veux pas être utilisé. Je tʼaime tel que tu es. Je vais calmer tes craintes et tʼamener à une grande victoire. » Il dit également : « Samson, tu as échoué avec Delila, mais je tʼaime. Retrouve ta puissance maintenant et détruis tes ennemis. » Il continue dans le Nouveau Testament : « Pierre, tu mʼas renié et tu mʼas même maudit pendant que tu me reniais. Tu mʼas abandonné publiquement, mais je tʼaime. Tu vas prêcher ce grand message à une grande multitude lorsque le Saint-Esprit sera descendu sur toi. » Et encore : « Paul, tu as tué des chrétiens. Tu as assisté à la lapidation dʼÉtienne. Mais, je tʼaime. Je te sauve et je vais tʼutiliser puissamment parmi les Gentils. »

Dans Jean 13 : 1, la Bible dit quʼIl

le Seigneur le Dieu de toute grâce (I Pierre 5 : 10) et Paul le Père de miséricorde, le Dieu de toute consolation (II Corinthiens 1 : 3) ?les aima jusquʼau bout. Quʼest-ce que cela signifie au bout ? Cela signifie que rien nʼa pu modifier Son amour envers Ses disciples. Ils ont échoué, ils lʼont renié, ils lʼont abandonné quand Il avait le plus besoin dʼeux, mais cela nʼa pas modifié Son amour. Il les a aimés jusquʼau bout, et Il nous aimera - vous et moi - jusquʼau bout.

فِي الْبَدْءِ كَانَ الْكَلِمَةُ، وَالْكَلِمَةُ كَانَ عِنْدَ اللهِ، وَكَانَ الْكَلِمَةُ اللهَ.
هذَا كَانَ فِي الْبَدْءِ عِنْدَ اللهِ. كُلُّ شَيْءٍ بِهِ كَانَ، وَبِغَيْرِهِ لَمْ يَكُنْ شَيْءٌ مِمَّا كَانَ. فِيهِ كَانَتِ الْحَيَاةُ، وَالْحَيَاةُ كَانَتْ نُورَ النَّاسِ، وَالنُّورُ يُضِيءُ فِي الظُّلْمَةِ، وَالظُّلْمَةُ لَمْ تُدْرِكْهُ.
2
3
4
5
 

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
derssous